Kaga-Bandoro : Les prisonniers manquent de nourriture

Kaga-Bandoro, le 17 juillet 2012 (RJDH) – Le manque d’accès à la nourriture pour les prisonniers de la maison d’arrêt de la sous-préfecture de Kaga-Bandoro (centre-nord) était au centre d’une réunion qui a regroupé les autorités carcérales, le samedi 16 juillet.

« Cela fait deux semaines aujourd’hui que nous n’avons pas reçu l’argent pour la  nourriture  des prisonniers. Et ceux-ci ont donc du mal à trouver de quoi  manger.  Nous sommes obligés de mettre la main à notre portefeuille pour aider ces  prisonniers », a déclaré Pépin Saint-Cyr Namboua, régisseur  de la maison d’arrêt de Kaga-Bandoro.

Pour le délégué des prisonniers, Bienvenu  Gandogo, « c’est difficile pour nous de trouver à manger. On crève de faim.  Beaucoup d’entre nous ont des problèmes sanitaires,  mais il n’y a pas de soins pour nous. Nous avons aussi le  droit  de vivre comme les autres ».

La maison d’arrêt de Kaga -Bandoro est dotée d’une infirmerie, construite le 27 janvier 2011 en vertu du  projet de renforcement de l’État de droit par le PNUD. L’infirmerie  demeure non opérationnelle.

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par email.

    Rejoignez 3 121 autres abonnés

  • RJDH – RCA

  • Avec le soutien de:

  • Internews

    Internews est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de supporter les médias locaux dans le monde entier pour donner aux gens les nouvelles et les informations dont ils ont besoin, la possibilité de se connecter et les moyens de faire entendre leur voix. Internews soutient financièrement le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme et il n'est pas responsable des choix éditoriaux que le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme fait en termes de contenu.
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 3 121 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :