Bangui : L’Institut Pasteur met à disposition un vaccin gratuit contre la rage

Rage

Bangui, 26 juillet 2012 (RJDH) – L’Institut Pasteur de Bangui (IPB) met à la disposition des victimes de morsures de chiens enragés, des bouchers et des laborantins, ‘’un vaccin antirabique gratuit et très efficace’’.

L’annonce a été faite par le docteur Rivalyn Emmanuel Nakouné, chef d’unité des virus émergents à l’IPB, au cours d’une conférence de presse, ce jeudi 26 juillet à Bangui.

D’après le docteur Nakouné, la décision d’offrir ce vaccin à la population a été prise en collaboration avec le ministère de la santé publique pour faire face  à ‘’l’augmentation anormale’’ du nombre des chiens enragés dans la ville de Bangui et certaines villes de province, et qui propagent la maladie dangereuse pour l’homme.

Il a fait remarquer que dans la ville de Bangui, les quartiers les plus peuplés de chiens enragés dont les cas ont été présentés à l’IPB sont Lakounga, Sica I, Gobongo et Fatima, d’où l’importance de ce vaccin qui va soulager la population.

Le docteur Nakouné a aussi expliqué que le virus de la rage, après morsure, circule dans les nerfs et atteint le cerveau. Mais la période d’évolution  du  virus dépend de l’endroit où les personnes ont été mordues. « Si c’est au niveau des membres inférieurs, les virus peuvent mettre trois semaines pour atteindre le cerveau. Si c’est au niveau des membres supérieurs, la période d’incubation est de deux semaines. Et lorsque la morsure est au niveau du coud ou de la tête, cette période est d’une semaine », a-t-il précisé.

L’Institut Pasteur de Bangui justifie l’initiative de ce vaccin par le fait qu’il y’a la résurgence de la maladie, par rapport aux années précédentes. « Pour toute l’année 2010, nous avions eu 11 cas de rage. En 2011, nous avions  eu seulement 5 cas. Mais pour cette année 2012, de janvier à juillet, le nombre a presque doublé, 21 cas », a-t-il souligné.

La rage est causée par un virus à l’homme par la morsure des chiens ou griffure de chat, entre autres. Elle se manifeste par la fièvre, le manque d’appétit, la nausée, le vomissement, les maux de tête et des douleurs au niveau de la morsure. Ensuite les agitations, l’anxiété, la dépression, la crainte de la lumière et des hallucinations.

La prise en charge et le traitement des patients est assurée par l’Institut Pasteur de Bangui. L’Agence nationale de développement de l’élevage s’occupe de l’observation des chiens qui mordent des personnes.

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par email.

    Rejoignez 3 122 autres abonnés

  • RJDH – RCA

  • Avec le soutien de:

  • Internews

    Internews est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de supporter les médias locaux dans le monde entier pour donner aux gens les nouvelles et les informations dont ils ont besoin, la possibilité de se connecter et les moyens de faire entendre leur voix. Internews soutient financièrement le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme et il n'est pas responsable des choix éditoriaux que le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme fait en termes de contenu.
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 3 122 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :