Bambari : Trois femmes victimes de sévices corporelles de la part de leur époux

Bambari, 02 août 2012 (RJDH) – Trois coépouses battues par leur mari, le jeudi 2 août, dans le village de Ngoumabala, à 20 kilomètres de la ville de Bambari (centre), ont été transférées, couvertes de plaies, à l’hôpital régional universitaire.

Selon le témoignage d’une des victimes, qui a eu une fracture au bras gauche, l’agression se serait produite alors que les coépouses étaient toutes les trois au bord d’une rivière en train de faire la lessive. Leur mari, qui les soupçonnait de le critiquer négativement, aurait alors fait irruption. « C’est à l’aide d’un morceau de bois qu’il nous a frappées », a-t-elle précisé.

Antoine Ngazoundji, chef du village de Ngoumala, a indiqué que le présumé agresseur avait l’habitude de recourir à la violence physique contre ses femmes, mais qu’aucune poursuite judiciaire n’avait été lancée contre lui.

Par ailleurs, au cours des 48 heures précédant cette attaque, quatre  autres femmes du même village auraient été victimes de violence physique de la part de leur mari. Elles ont été transférées à l’hôpital pour y recevoir des soins.

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par email.

    Joignez-vous à 3  115 followers

  • RJDH – RCA

  • Avec le soutien de:

  • Internews

    Internews est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de supporter les médias locaux dans le monde entier pour donner aux gens les nouvelles et les informations dont ils ont besoin, la possibilité de se connecter et les moyens de faire entendre leur voix. Internews soutient financièrement le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme et il n'est pas responsable des choix éditoriaux que le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme fait en termes de contenu.
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 3  115 followers

%d bloggers like this: