Bouar : Perspective de prise en charge des enfants malades de 0 à 5 ans

Bouar, 3 août 2012 (RJDH) – Une trentaine de relais communautaires suivent, jusqu’au 7 août, une formation sur la prise en charge des enfants de zéro à cinq ans victimes de maladies, notamment la malnutrition, le paludisme et les troubles respiratoires.

L’objectif de cette formation est de permettre aux 28 participants  de reconnaître les symptômes des maladies et de savoir comment prendre en charge les jeunes victimes «  car les enfants de zéro à cinq ans ont droit aux traitements et à la prise en charge», a expliqué le coordonnateur d’une ONG internationale qui appuie cette activité.

Selon lui, la mortalité infantile est souvent liée à la malnutrition, au paludisme et aux maladies respiratoires.

« Le ministère de Santé publique et de la population révèle un taux de  mortalité infantile qui se situe entre 65 et 70 % depuis le début de l’année 2012. Une perspective de prise en charge de ces enfants est en cours », a ajouté la même source.

Cette formation, financée par le Fonds des Nations Unies pour l’enfance, est mise en œuvre par le centre de santé préfectoral de la Nana-Mambéré.     

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par email.

    Rejoignez 3 124 autres abonnés

  • RJDH – RCA

  • Avec le soutien de:

  • Internews

    Internews est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de supporter les médias locaux dans le monde entier pour donner aux gens les nouvelles et les informations dont ils ont besoin, la possibilité de se connecter et les moyens de faire entendre leur voix. Internews soutient financièrement le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme et il n'est pas responsable des choix éditoriaux que le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme fait en termes de contenu.
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 3 124 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :