Obo : Deux nouveaux produits de contraception disponibles à l’hôpital préfectoral

Medicaments

Obo, 4 août 2012 (RJDH) – Deux nouveaux produits pharmaceutiques de lutte contre les grossesses non désirées et pour l’espacement des naissances sont désormais disponibles  à l’hôpital d’Obo (centre-est).

Il s’agit de Jadelle et de Diu.«  Le Jadelle est un médicament qui est  installé sous la peau et le Diu dans l’utérus de la femme pour une durée de dix ans. Toutefois, le Jadelle  peut être retiré du corps de la femme lors quelle veut tomber enceinte », a expliqué Yvon  Jacques Gonakpa, infirmier accoucheur à l’hôpital d’Obo.

Ces produits ont été présentés ce vendredi à la population, par Yvon  Jacques Gonakpa, de retour de Nairobi au Kenya, où il est allé apprendre comment les utiliser.

Selon la même source,  les filles âgées de 18 ans peuvent utiliser ces produits contraceptifs  pour éviter les grossesses non désirées et poursuivre leurs études.  Ces produits seront distribués également dans les centres de santé de Zémio et de Mboki.

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par email.

    Rejoignez 3 120 autres abonnés

  • RJDH – RCA

  • Avec le soutien de:

  • Internews

    Internews est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de supporter les médias locaux dans le monde entier pour donner aux gens les nouvelles et les informations dont ils ont besoin, la possibilité de se connecter et les moyens de faire entendre leur voix. Internews soutient financièrement le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme et il n'est pas responsable des choix éditoriaux que le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme fait en termes de contenu.
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 3 120 autres abonnés

%d bloggers like this: