Bouar : La mairie appelle à la lutte contre l’insalubrité dans la ville

Bouar, 15 août 2012 (RJDH) – Les autorités municipales ont lancé depuis le lundi 13 août, une campagne de sensibilisation contre l’insalubrité dans la ville de Bouar (ouest) avant d’envisager des sanctions financières à tous ceux qui ne nettoieraient pas leur concession.

« L’insalubrité contribue à la prolifération des moustiques vecteurs de transmission du paludisme et des verres intestinaux », a expliqué Noël Famboui, point focal de lutte contre le paludisme  à l’hôpital préfectoral de Bouar, pour appuyer l’initiative de la municipalité.

D’après le responsable du service d’hygiène et d’assainissement de la mairie de Bouar, Mathieu Bandio, après la phase de la sensibilisation, son équipe effectuera une descente dans les différents quartiers de la ville.  « Une amande allant de 3000 à 100 000 FCFA sera infligée  à toute personne qui n’aura pas  nettoyé sa concession », a-t-il annoncé.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par email.

    Rejoignez 3 123 autres abonnés

  • RJDH – RCA

  • Avec le soutien de:

  • Internews

    Internews est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de supporter les médias locaux dans le monde entier pour donner aux gens les nouvelles et les informations dont ils ont besoin, la possibilité de se connecter et les moyens de faire entendre leur voix. Internews soutient financièrement le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme et il n'est pas responsable des choix éditoriaux que le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme fait en termes de contenu.
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 3 123 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :