Bangui : Une des détenues dans l’affaire Baba-Laddé s’évade

Bangui, 17 août 2012 (RJDH) – Une des six femmes soupçonnées d’être des intimes du chef rebelle tchadien, Baba Laddé, s’est évadée,  le samedi 11 août, à la prison de Bimbo. Ces femmes étaient sous mandat de dépôt depuis  le 14 mars 2012.

D’après les informations livrées par le régisseur, la détenue avait trompé la vigilance des garde-prison. Elle avait obtenu d’eux la permission d’aller puiser de l’eau dans le quartier, mais elle n’est plus revenue.

Un mandat d’emmener a été lancé contre elle. Par ailleurs, les soldats qui étaient de service ce jour-là ont été maintenus à la Section de recherche et d’investigation pour des fins  d’enquête.

Le régisseur a expliqué que les six femmes soupçonnées d’être des maîtresses  de Baba Laddé ont été transférées à la prison de Bimbo depuis février, mais il n’existe pas encore de  document qui confirme cette accusation.

Elles ont été arrêtées lors de l’assaut conjoint des forces armées centrafricaines et tchadiennes en février dernier contre les positions de Baba-Laddé dans le nord du pays

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par email.

    Rejoignez 3 120 autres abonnés

  • RJDH – RCA

  • Avec le soutien de:

  • Internews

    Internews est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de supporter les médias locaux dans le monde entier pour donner aux gens les nouvelles et les informations dont ils ont besoin, la possibilité de se connecter et les moyens de faire entendre leur voix. Internews soutient financièrement le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme et il n'est pas responsable des choix éditoriaux que le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme fait en termes de contenu.
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 3 120 autres abonnés

%d bloggers like this: