Zacko : La carence de personnel qualifié affecte les soins de santé

Zacko, 10 sept. (RJDH)A Zacko (sud-est), une commune peuplée d’environ 14 000  personnes, il n’existe ni personnel qualifié ni soins de qualité. La population s’en plaint car elle est obligée de se déplacer vers les villages environnants pour se faire soigner.

Cette situation qui affecte la santé de la population a été déplorée par l’adjoint au maire de la commune, Alain Alabalé, dans un entretien avec le correspondant du RJDH, le vendredi 7 septembre, sur la prise en charge médicale à Zacko.

« Le centre de santé est tenu par un seul  infirmier assistant qui est le chef du centre, il n’est assisté que des infirmiers secouristes. Pour cela certains habitants de la commune préfèrent se rendre dans la sous-préfecture de Bakouma, à 60 Kilomètres,  pour des examens médicaux et des soins», a- t-il ajouté.

Cette information est confirmée par Dadamuo Rubin, un habitant de la commune de Zacko qui affirme qu’il conseille à son épouse d’aller passer les consultations prénatales à l’hôpital de Bakouma, afin de bénéficier de traitements de qualité.

L’adjoint au maire de la commune  de Zacko, Alain Alabalé, sollicite l’appui du  gouvernement afin sortir de cette situation qui affecte la santé des populations.

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par email.

    Rejoignez 3 118 autres abonnés

  • RJDH – RCA

  • Avec le soutien de:

  • Internews

    Internews est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de supporter les médias locaux dans le monde entier pour donner aux gens les nouvelles et les informations dont ils ont besoin, la possibilité de se connecter et les moyens de faire entendre leur voix. Internews soutient financièrement le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme et il n'est pas responsable des choix éditoriaux que le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme fait en termes de contenu.
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 3 118 autres abonnés

%d bloggers like this: