Bangui : Risque de rupture de réactifs d’analyse de CD4 des malades du sida à l’IPB

Bangui, 20 septembre 2012 (RJDH) – Dans les différentes structures de suivi des personnes vivant avec le VIH/sida de Bangui, les réactifs manquent pour les testes de CD4, une analyse censée permettre aux médecins de  mettre les patients sous traitement antirétroviraux ou non.

C’est le cas de l’Institut Pasteur de Bangui (IPB) qui ne peut plus accueillir autant de malades, obligé de gérer son stock, à cause du retard de payement des frais de prestation de service par le Comité national de lutte contre le sida (CNLS) qui éprouve des problèmes de financement.

« Le CNLS nous doit plus de 50 millions FCFA parce que depuis le mois de janvier, il n’a pas payé ses factures. Pour cela, nous sommes obligés de gérer notre stock en limitant nos services. Nous recevons désormais 150 patients tous les lundis et jeudis. Nous ne pouvons  pas faire plus. Parce que si nous le faisons, il n’y aura plus de réactifs d’ici la fin de ce mois », a expliqué le directeur administratif de l’Institut Pasteur, Ronan Bidault dans un entretien avec le RJDH, le mercredi à Bangui.

Il a fait savoir que le CNLS éprouve des difficultés à payer les factures de la prestation de service de l’IPB, parce que le Fonds mondial (FM) qui est son principal bailleur a suspendu le financement des réactifs, depuis le début de l’année 2012. « Ce qu’on attend est que le FM reprenne le financement des réactifs et que le CNLS paye les factures pour nous permettre d’avancer », a-t-il indiqué.

De toutes les structures qui font les analyses des malades, entre autres le laboratoire national, le Centre de traitement ambulatoire de l’hôpital communautaire, le centre des infections sexuellement transmissibles, seul l’Institut Pasteur continue la prestation de service, les autres étant en rupture de réactifs à cause de manque de financement.

Interrogé par le RJDH sur les raisons de la suspension de financement du FM, et des retards de paiement dus à l’IPB, le Dr Séraphin Ndanga expert chargé des programmes VIH au CNLS a reconnu les faits avant d’annoncer que le Fonds mondial vient de reprendre le financement des activités du CNLS et que ces arriérés seront apurés dans les prochains jours.

« Ces dettes seront payées bientôt, le virement est déjà fait, maintenant il suffit de faire les démarches au niveau de la banque », a-t-il déclaré. D’après le Dr Ndanga, le FM avait suspendu le financement de l’achat des réactifs à cause des problèmes de gestion constaté au sein du CNLS, mais aussi de la non présentation de rapport devant permettre d’évaluer l’impact des financements. « C’est pourquoi on a procédé  au changement de l’équipe du CNLS.

Il a fait remarquer qu’avant, le nombre de malades pris en charge n’était pas connu, c’est pourquoi le FM avait interrompu son appui, parce qu’il voulait avoir une idée précise du nombre de bénéficiaires de ses activités.

Le chargé des programmes VIH a fait savoir que pour le moment, le CNLS assure le suivi de 10 600 malades. Ils ont été enregistrés dans les différents hôpitaux de Bangui, après une formation spécifique en la matière, ce qui n’était pas le cas avant, si bien que l’on ne pouvait pas avoir un chiffre exact des malades. « Le personnel soignant des hôpitaux de province suivront prochainement la même formation pour nous permettre d’avoir un chiffre national des malades».

D’après les explications des médecins, le contrôle du CD4 des personnes vivant avec le VIH/sida est une phase essentielle du suivi des malades. C’est pourquoi la rupture ou la pénurie de réactifs qui permettent de faire cette analyse est un danger pour les malades.

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par email.

    Joignez-vous à 3  115 followers

  • RJDH – RCA

  • Avec le soutien de:

  • Internews

    Internews est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de supporter les médias locaux dans le monde entier pour donner aux gens les nouvelles et les informations dont ils ont besoin, la possibilité de se connecter et les moyens de faire entendre leur voix. Internews soutient financièrement le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme et il n'est pas responsable des choix éditoriaux que le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme fait en termes de contenu.
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 3  115 followers

%d bloggers like this: