Bangui : Les centrafricains du FPR seront réintégrés dans leur communauté respective

Baba Laddé et certains de ses éléments à Bangui

Bangui, 2 octobre 2012 (RJDH) – Des jeunes centrafricains  qui ont manœuvré dans l’ex-rébellion tchadienne du Front populaire pour le redressement (FPR) d’Abdel Kader Baba-Laddé, seront réintégrés dans leur communauté d’origine, au même titre que les éléments tchadiens qui sont en cours de  rapatriement au Tchad, annonce le Conseil national de la médiation.

« Le document signé à Ndjamena le 8 septembre dernier atteste que les éléments tchadiens vont être rapatriés chez eux. Le Tchad a affirmé qu’il est disposé à accepter certains éléments centrafricains qui veulent regagner son territoire. Nous avons alors décidé de réintégrer les jeunes centrafricains qui sont dans les rangs de ce mouvement dans leur communauté respective », a fait savoir le médiateur de la République, Mgr  Paulin Pomodimo.

Interrogé sur l’effectif exact des jeunes centrafricains concernés par ce processus, le médiateur de la République répons qu’il ne dispose pas encore de chiffres « parce que Baba-Laddé lui-même ne dispose pas d’un chiffre exhaustif de ses éléments, dispersés dans le nord et le centre-est de notre pays ».

Au sujet de la revendication de société civile centrafricaine qui veut un procès contre le leader du FPR, à cause des exactions commises par ces éléments sur des civils sur le territoire centrafricain, Mgr Pomodimo trouve l’idée « juste et normale». Pour lui, « ce n’est pas la priorité. On ne peut lancer une poursuite judiciaire contre cet homme alors que ses éléments ont encore des armes en main et sur le territoire centrafricain ».

Toutefois, « ce moment viendra peut-être. Mais le Conseil national de la médiation est pour la paix, et nous ne pouvons véhiculer que le message de la paix, dans tous les processus », précise-t-il.

Depuis le retour du général Baba-Laddé au Tchad, le 5 septembre dernier, un comité a été mis en place pour conduire les opérations de rapatriement de ses quelques 3000 hommes. Il est présidé par le médiateur de la République, Mgr Paulin Pomodimo, appuyés par les Nations Unies, le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) et force multinationale d’Afrique centrale e la CEMAC.

Selon le programme, le premier convoi aura lieu le 3 octobre prochain avec l’acheminement de 500 personnes.

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par email.

    Rejoignez 3 122 autres abonnés

  • RJDH – RCA

  • Avec le soutien de:

  • Internews

    Internews est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de supporter les médias locaux dans le monde entier pour donner aux gens les nouvelles et les informations dont ils ont besoin, la possibilité de se connecter et les moyens de faire entendre leur voix. Internews soutient financièrement le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme et il n'est pas responsable des choix éditoriaux que le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme fait en termes de contenu.
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 3 122 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :