Berberati : Deux enfants sur cinq n’ont pas été vaccinés contre la polio

Berberati, 2 octobre 2012 (RJDH) – Deux enfants sur cinq n’ont pas été vaccinés contre la poliomyélite dans les 4èmeet 5ème  arrondissements de la ville de Berberati (ouest), à cause de la réticence des parents. Le constat a été fait, ce mari 2 septembre, par Corneille Yanguéndji,  responsable du Programme élargi de vaccination (PEV) de la ville.

Selon lui, ces enfants n’ont pas reçu le vaccin parce que « leurs parents affirment qu’ils font la fièvre après chaque campagne de vaccination contre la poliomyélite ».

Toutefois, a-t-il ajouté, la fréquentation s’est améliorée grâce au travail de l’équipe de sensibilisation qui a pu convaincre certains parents. Mais d’autres, ceux des quartiers Potopoto et Ketté, en particulier, se sont systématiquement opposés à la campagne.

Le préfet de la Mambéré-Kadéi, Rémy Féidangamo, qui était également  intervenu dans la sensibilisation, a rassuré la population de la disponibilité du personnel soignant à s’occuper  des  enfants qui connaitraient des effets secondaires de la vaccination.

La  campagne de vaccination qui a démarré le 29 septembre a pris fin le lundi 1er  septembre dans la ville de Berberati.

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par email.

    Rejoignez 3 124 autres abonnés

  • RJDH – RCA

  • Avec le soutien de:

  • Internews

    Internews est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de supporter les médias locaux dans le monde entier pour donner aux gens les nouvelles et les informations dont ils ont besoin, la possibilité de se connecter et les moyens de faire entendre leur voix. Internews soutient financièrement le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme et il n'est pas responsable des choix éditoriaux que le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme fait en termes de contenu.
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 3 124 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :