Bria : Des barrières illégales indignent la population

Bria, 2 octobre 2012 (RJDH) – Les habitants de la ville de Bria (centre) se disent indigné par des barrières illégales, érigées par certains éléments des forces de défense et de sécurité, pour rançonner les passagers ou de les soumettre  à toute autre forme de violence.

D’après des témoignages recueillis par Radio Barangbaké, le passage des habitants sur l’axe Bria-Yalinga est conditionné par le versement d’une somme de cinq cent à mille francs (500 à 1000 FCFA) imposé par des militaires en poste dans la région. La personne qui n’a pas d’argent est soumise à un travail obligatoire, entre autres, le débroussaillage d’une certaine parcelle.

« Nous sommes soumis à des travaux forcés si nous n’avons pas d’argent pour franchir les barrières. Nous versons cinq cent ou mille FCFA à chaque barrière, à la moindre résistance,  ces militaires nous torture», a expliqué Martin Ndaya, habitant de Yalinga.

Selon la même source, la liberté d’aller et de venir est compromise par des tracasseries routières qui sont contraires à la loi. « Nous sommes maltraités chez nous-mêmes. Notre droit de circuler librement est bafoué par nos propres frère», a-t-il déploré.

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par email.

    Joignez-vous à 3  115 followers

  • RJDH – RCA

  • Avec le soutien de:

  • Internews

    Internews est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de supporter les médias locaux dans le monde entier pour donner aux gens les nouvelles et les informations dont ils ont besoin, la possibilité de se connecter et les moyens de faire entendre leur voix. Internews soutient financièrement le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme et il n'est pas responsable des choix éditoriaux que le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme fait en termes de contenu.
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 3  115 followers

%d bloggers like this: