Mbaïki/Obo : Des parents interpellés sur l’éducation des jeunes filles

Des filles dans une salle de classe

Bangui, 11 octobre 2012 (RJDH) – La journée internationale de la jeune fille est célébrée ce jour jeudi 11octobre, sous ‘’le thème mariage précoce et ses conséquences’’. A Obo (sud-est) et à Mbaïki (sud), les autorités administratives, sanitaires et académiques ont  interpellé les parents d’élèves sur la scolarisation des filles et la  lutter contre le mariage précoce.

« La maternité de l’hôpital préfectoral a enregistré plusieurs cas graves chez des jeunes filles, au moment de l’accouchement. Il y’en a qui perdent la vie,  d’autres ne peuvent plus donner naissance, puisque leur organe de procréation est endommagé à cause des grossesses précoces. Tout cela constitue les conséquences des mariages forcés et précoces », a expliqué Victorine Fionganazoui, sage femme à la maternité d’Obo.

Elle a appelé les parents à la vigilance, la surveillance et à l’éducation de leurs filles. « Vous devez être sévères ; imposez-vous pour l’éducation des vos enfants, les filles en particulier, parce qu’elles seront les futurs cadres pour la communauté », a-t-elle ajouté.

Un responsable d’une ONG internationale qui travaille dans le domaine de la santé à Obo estime que les cas de grossesses non-désirées sont à réduire parmi les jeunes filles. « Les parents doivent veiller sur l’éducation des enfants afin d’éviter des grossesses non-désirées des hommes irresponsables », a-t-il dit.

A Mbaïki, le chef de secteur scolaire, M. Yamawane,  a souhaité que les parents mettent un accent particulier sur l’éducation des filles parce que « l’expérience a montré que la majorité des filles de cette localité ne fréquentent pas l’école  à cause de leurs parents  qui préfèrent les donner en mariage pour avoir de l’argent, ce qui est une violation des droits des filles à l’éducation» a-t-il ajouté.

Le chef de secteur lance un appel aux parents d’inscrire à l’école toutes les filles en âge de scolarisation et de mettre une barrière aux mariages précoces.

A Bangui, une marche a été organisée pour inviter les parents à inscrire leurs filles à l’école. La journée internationale de la jeune fille a été célébrée trois semaines après la rentrée des classes 2012-2013.

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par email.

    Rejoignez 3 118 autres abonnés

  • RJDH – RCA

  • Avec le soutien de:

  • Internews

    Internews est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de supporter les médias locaux dans le monde entier pour donner aux gens les nouvelles et les informations dont ils ont besoin, la possibilité de se connecter et les moyens de faire entendre leur voix. Internews soutient financièrement le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme et il n'est pas responsable des choix éditoriaux que le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme fait en termes de contenu.
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 3 118 autres abonnés

%d bloggers like this: