Boali : Des établissements scolaires dépourvus d’infrastructures et d’enseignants qualifiés

Boali, 18 octobre 2012 (RJDH) -Après un mois de la rentrée scolaire le secteur Lambi-Pama situé à 130 kilomètres de la ville de Boali (sud-ouest), manque d’infrastructures scolaires et d’enseignants qualifiés. Le constat a été fait par Pierre Poutou, président de l’union professionnelle des groupements agro-pastoraux lors d’une tournée dans cette localité.

Selon Pierre Poutou, dans les villages de Bobissa, Yewele, Bongba, Borofio et de Bio, les enfants apprennent les leçons sous des petits hangars construits par les parents d’élèves et d’autres sont assis a même-le-sol. Par contre les villages de Lambi-centre et de Mandjo, disposent d’une seule école qui regroupe tous les enfants des deux villages. « Les cours sont dispensés par des maitres-parents parce qu’il n ya aucun enseignant qualifié », a-t-il déclaré.

La même source affirme que cette situation a poussé plusieurs enfants en âge de scolarisation à abandonner les études pour s’orienter vers les travaux champêtres pour les uns et la pêche pour les autres. Conséquences, plusieurs jeunes garçons et filles  sont analphabètes et de nombreux cas de mariage précoce sont enregistrés.

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par email.

    Rejoignez 3 124 autres abonnés

  • RJDH – RCA

  • Avec le soutien de:

  • Internews

    Internews est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de supporter les médias locaux dans le monde entier pour donner aux gens les nouvelles et les informations dont ils ont besoin, la possibilité de se connecter et les moyens de faire entendre leur voix. Internews soutient financièrement le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme et il n'est pas responsable des choix éditoriaux que le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme fait en termes de contenu.
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 3 124 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :