Nola : La population appelée à dénoncer les barrières illégales

Nola, 25 Octobre 2012 (RJDH)-La population de la préfecture de la Sangha-Mbaéré (sud), est appelée à dénoncer toutes les  barrières érigées de manière illégale par des militaires. Cet appel a été lancé par le préfet  Lazare Moralès Ngaya, lors d’une tournée effectuée dans la région.

« Dans une tournée qui m’a conduit jusqu’à Liboko, j’ai constaté qu’il existait des barrières illégales. J’ai été obligé de les démanteler. Je profite de cette occasion pour appeler la population de la Sangha-Mbaéré, et celle de Nola en particulier, à la vigilance et d’informer la préfecture en dénonçant les responsables de cette mauvaise pratique », a dit le préfet.

Lazare Morales Ngaya, a encouragé la population à ne pas hésiter à lui apporter le nom des personnes qui continueraient de se livrer à cette pratique afin qu’elles soient punies ».

Dans la préfecture de la Sangha-Mbaéré, des porteurs de tenue sont souvent soupçonnés d’ériger des barrières illégales sur lesquelles ils rançonnent la population et compromette la libre circulation des personnes et des biens.

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par email.

    Rejoignez 3 124 autres abonnés

  • RJDH – RCA

  • Avec le soutien de:

  • Internews

    Internews est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de supporter les médias locaux dans le monde entier pour donner aux gens les nouvelles et les informations dont ils ont besoin, la possibilité de se connecter et les moyens de faire entendre leur voix. Internews soutient financièrement le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme et il n'est pas responsable des choix éditoriaux que le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme fait en termes de contenu.
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 3 124 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :