Bria : La population se plaint de rançonnage

Bria, 26 octobre 2012 (RJDH) - La population de la commune de Baïdou, situé 72 kilomètres  de la ville de Bria (centre-est) se plaint d’être rançonnée  par des éléments de forces de l’ordre et de la défense, sur des barrières érigées illégalement à cinq kilomètres de cette localité.

Les conducteurs de taxi-motos, des passagers, des cyclistes et des cultivateurs qui reviennent du marché après avoir vendu les produits agricoles, sont plus souvent les principales victimes de ces actes de rançonnages.

« La traversée de chaque barrière est conditionnée au versement d’une somme, communément appelée ‘’formalité’’, qui varie entre 200 à 1000 FCFA selon leur cas », a témoigné un  habitant du village de Pongodo.

Interrogée par le correspondant du RJDH, une source proche des autorités locales affirme ne pas reconnaitre l’installation de cette barrière et a précisé que  les barrières reconnues par l’administration sont celles du village de Ngadia à sept kilomètres  de la ville sur l’axe Ippy (centre) et du village de Akpé, situé à trois kilomètres sur l’axe Ouadda (Nord-est).

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par email.

    Rejoignez 3 121 autres abonnés

  • RJDH – RCA

  • Avec le soutien de:

  • Internews

    Internews est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de supporter les médias locaux dans le monde entier pour donner aux gens les nouvelles et les informations dont ils ont besoin, la possibilité de se connecter et les moyens de faire entendre leur voix. Internews soutient financièrement le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme et il n'est pas responsable des choix éditoriaux que le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme fait en termes de contenu.
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 3 121 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :