Birao : Des produits agricoles détruits suite aux inondations.

Une plantation-de-cocotiers-inondée

Birao, 30 octobre 2012 (RJDH) – Les agriculteurs de la ville de Birao (nord-est) se plaignent du fait que tous les produits agricoles ont été pourris suite aux inondations liées à  des pluies à répétition qui se sont abattues sur la ville durant tout le mois de septembre dernier. Les produits sont entre autres le sorgho, le haricot et le sésame. La population craint la reprise de la crise alimentaire, déjà signalée dans la région.

« Nos récoltes ont été détruites par des asticots, parce que les parcelles des champs ont été inondées pendant un mois et demi. J’ai tout perdu et je ne sais comment nourrir mes enfants », se plaint une cultivatrice, mère de quatre enfants.

Mahamat Ibrahim, un cultivateur, a pour sa part expliqué que les récoltes de cette année pourraient bien permettre à la population de se relever de la crise alimentaire et de se projeter pour l’année prochaine. « Nous sommes inquiets, parce que nous risquons de revivre la même crise que nous venons de traverser et qui a encore des effets », dit-il.

« Nous lançons un appel au gouvernement de nous venir en aide car notre situation est alarmante », a-t-il conclu.

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par email.

    Rejoignez 3 121 autres abonnés

  • RJDH – RCA

  • Avec le soutien de:

  • Internews

    Internews est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de supporter les médias locaux dans le monde entier pour donner aux gens les nouvelles et les informations dont ils ont besoin, la possibilité de se connecter et les moyens de faire entendre leur voix. Internews soutient financièrement le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme et il n'est pas responsable des choix éditoriaux que le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme fait en termes de contenu.
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 3 121 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :