Ouadda-Djallé: Des déplacés pris en charge par la municipalité

Le Maire de la ville Ouadda-Djallé, Salahadin Grédaï joint ce matin par téléphone a annoncé ce jeudi la présence d’environ 200 déplacés internes en provenance de Sam-Ouandja dans sa localité, suite aux derniers événements entre l’UFDR et la CPJP.

 

« Il y a parmi ces déplacés des hommes, des enfants et des femmes qui ont de grands besoin en nourriture, en médicaments, en eau potable et en vêtements, entre autres », a expliqué le Maire de Ouadda-Djallé. Il a ajouté que les enfants en âge de scolarisation ne pourront aller à l’école à cause des difficultés dues au déplacement de leurs parents ».

Selon les informations données par notre correspondant sur-place, certains des déplacés ont trouvé refuge dans des familles d’accueil et vivent grâce à la générosité des populations locales. De même, d’autres habitent dans la ferme familiale du Maire pour vivre des produits champêtres. « Nous avons pris cette initiative parce qu’il n y a aucune ONG humanitaire dans la ville de Ouadda-Djallé », a-t-il conclu.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par email.

    Rejoignez 4 468 autres abonnés

  • RJDH – RCA

  • Avec le soutien de:

  • Internews

    Internews est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de supporter les médias locaux dans le monde entier pour donner aux gens les nouvelles et les informations dont ils ont besoin, la possibilité de se connecter et les moyens de faire entendre leur voix. Internews soutient financièrement le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme et il n'est pas responsable des choix éditoriaux que le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme fait en termes de contenu.
%d blogueurs aiment cette page :