Mbaïki : Une vieille femme accusée de sorcellerie tuée à Bongombé

Une femme de troisième âge a succombé vendredi à des coups et blessures qui lui ont été infligés par les jeunes du village Bongombé, situé à une trentaine de KM de Mbaïki, a rapporté ce matin Songo.

Cette vieille femme est accusée de sorcellerie et d’être à l’origine de la mort d’un garçon (mineur) dans les jours qui ont précédé l’événement.

Selon les informations recueillies sur place par radio Songo, sur coup de menace, la présumée sorcière a avoué les faits, espérant être lâchée, mais cet « aveu forcé » n’a fait qu’attiser la colère de la  foule qui l’a passée à tabac.

La gendarmerie de Pissa qui a été alertée s’est rendue sur le terrain pour constater les faits. Mais la victime était déjà morte.

Pour l’heure aucune arrestation n’est effectuée, mais une enquête  est ouverte par la gendarmerie de Pissa pour identifier les instigateurs de cet acte. C’est la deuxième fois dans la semaine que des cas de ce genre se présentent dans la préfecture de la Lobaye.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par email.

    Rejoignez 4 472 autres abonnés

  • RJDH – RCA

  • Avec le soutien de:

  • Internews

    Internews est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de supporter les médias locaux dans le monde entier pour donner aux gens les nouvelles et les informations dont ils ont besoin, la possibilité de se connecter et les moyens de faire entendre leur voix. Internews soutient financièrement le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme et il n'est pas responsable des choix éditoriaux que le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme fait en termes de contenu.
%d blogueurs aiment cette page :