Bambari : Le personnel de la Mairie menace d’entrer en grève

31 travailleurs de la Mairie de Bambari ont annoncé ce matin leur attention d’observer une cessation de travail  illimitée, à compter du lundi 30 janvier pour revendiquer le paiement de 53 mois d’arriéré de salaires que la municipalité leur doit, a rapporté radio Bé-Oko.

La décision a été prise au cours d’une assemblée générale tenue ce  samedi. Selon le Secrétaire général du syndicat des travailleurs de la Mairie de Bambari, Jérôme Kitakossi, la correspondance adressée à la présidente de la délégation spéciale, Francine Baninga, n’a donné aucun résultat, d’où nécessité de « passer à la vitesse supérieure ».

« Comme elle veut aller à Bangui pour des raisons de santé, nous allons arrêter le travail pour attendre son retour avant de relancer les négociations », a-t-il déclaré.

Ils réclament aussi des meilleures conditions de travail, notamment la dotation en fournitures de bureau, la délivrance des cartes fiscales, l’émission des bons-de-caisse des années 2010, 2011 et 2012 et une garantie de retraite.

 Selon Jérôme Kitakossi, la grève commencera le lundi 30 janvier et ne s’achèvera que si la municipalité répond favorablement à leurs revendications.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par email.

    Rejoignez 4 472 autres abonnés

  • RJDH – RCA

  • Avec le soutien de:

  • Internews

    Internews est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de supporter les médias locaux dans le monde entier pour donner aux gens les nouvelles et les informations dont ils ont besoin, la possibilité de se connecter et les moyens de faire entendre leur voix. Internews soutient financièrement le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme et il n'est pas responsable des choix éditoriaux que le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme fait en termes de contenu.
%d blogueurs aiment cette page :