Bouar : Augmentation illégale des prix des produits pétroliers

Les prix des produits pétroliers sont en hausse depuis trois jours, à cause d’une panne technique des installations de la station Total de Bouar le 06 février 2012, a rapporté  ce jour radio Maïgaro.

Seuls les revendeurs disposent d’une certaine quantité qu’ils vendent à la population mais avec une majoration. Le prix de l’essence est  passé de 750 FCFA à 900 FCFA et le gas-oil de 700 FCFA  à 800 FCFA.

Le tarif des  transports a aussi augmenté passant de 150 FCFA à 200 FCFA. Par ailleurs, dans les kiosques de rechargement de batterie de téléphones où l’on utilise des générateurs, le prix est également passé de 100FCFA  à 150 FCFA.

Les propriétaires de véhicules ou de motos taxis, de moulin de même que les particuliers se plaignent de cette difficulté d’avoir du carburant pour se déplacer, car le carburant vendu au bord de la route est souvent de mauvaise qualité et peut causer des dommages sur les moteurs.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par email.

    Rejoignez 4 471 autres abonnés

  • RJDH – RCA

  • Avec le soutien de:

  • Internews

    Internews est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de supporter les médias locaux dans le monde entier pour donner aux gens les nouvelles et les informations dont ils ont besoin, la possibilité de se connecter et les moyens de faire entendre leur voix. Internews soutient financièrement le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme et il n'est pas responsable des choix éditoriaux que le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme fait en termes de contenu.
%d blogueurs aiment cette page :