Bouar : La jeunesse demande des actions communautaires à l’entreprise SATOM

Bouar, 14 mai (RJDH) – Les jeunes de la ville de Bouar ont demandé hier à la société SATOM qui assure les travaux de bitumage de l’axe Bouar-Ngarouaboulaye, de mener des activités de développement communautaire en faveur de la population, a rapporté ce matin Radio Maïgaro.

« Nous demandons à la société SATOM de nous construire un terrain de football, de clôturer l’hôpital et construire une maison des jeunes à Bouar », a lancé Privat Lipanga, président préfectoral de la jeunesse de la  Nana-Mambéré, au cours d’une réunion qu’il a présidée dimanche à la mairie de Bouar.

Pour la jeunesse de Bouar, la société SATOM devait faire des réalisations au profit des communautés, au même titre que l’entreprise chinoise Sino hydro qui, parallèlement  aux travaux routiers, a  construit des écoles, des centres de santé et aménagé des pistes rurales.

Des recommandations ont été formulées par le conseil préfectoral de la jeunesse et devraient être transmises aux responsables de la société SATOM au courant de la semaine.

Il faut signaler que Radio Maïgaro n’a pas encore pu rencontrer   l’équipe de SATOM pour savoir si son cahier des charges prévoyait des réalisations communautaires, en marge des travaux de construction des routes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par email.

    Rejoignez 4 465 autres abonnés

  • RJDH – RCA

  • Avec le soutien de:

  • Internews

    Internews est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de supporter les médias locaux dans le monde entier pour donner aux gens les nouvelles et les informations dont ils ont besoin, la possibilité de se connecter et les moyens de faire entendre leur voix. Internews soutient financièrement le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme et il n'est pas responsable des choix éditoriaux que le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme fait en termes de contenu.
%d blogueurs aiment cette page :