Bangui : Le chef de garage de la SONATU arrêté pour détournement de fonds

Bangui, 21 juin (RJDH) – Le chef de garage de la Société nationale de transport urbain (SONATU), Kévin Mongouré, a été arrêté le vendredi 15 juin  par la commission  d’audit,  et transféré  à la maison d’arrêt de Ngaragba à Bangui, a appris le RJDH ce jeudi 21 juin  d’une source proche du dossier.

« Kévin Mongouré est accusé de surfacturation. L’argent détourné était destiné à l’achat des pièces de rechange des véhicules mis sur cals pour de petites pannes », a expliqué la même source qui a requis l’anonymat.

Rappelons que deux membres du gouvernement, Michel Koyt et Abdala Kadre, respectivement ministre chargé du secrétariat général du gouvernement et président du conseil d’administration de la SONATU, et ministre délégué, conseiller à la bonne gouvernance auprès du premier ministre, ont été  arrêtés en février dernier et démis de leurs fonctions pour détournement de fonds.

Certains responsables de la SONATU ont également été arrêtés. La gestion de la société est assurée jusqu’ici par la direction générale de la gendarmerie.

Depuis lors les informations ne circulent plus autour de la procédure judiciaire engagée à l’encontre des personnes impliquées dans cette affaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par email.

    Rejoignez 4 473 autres abonnés

  • RJDH – RCA

  • Avec le soutien de:

  • Internews

    Internews est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de supporter les médias locaux dans le monde entier pour donner aux gens les nouvelles et les informations dont ils ont besoin, la possibilité de se connecter et les moyens de faire entendre leur voix. Internews soutient financièrement le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme et il n'est pas responsable des choix éditoriaux que le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme fait en termes de contenu.
%d blogueurs aiment cette page :