Ndélé : La CPJP dément être à l’origine de l’attaque de Bakouma

Ndélé, 27 juin 2012 (RJDH) – Le leader du groupe armé de la Convention des patriotes pour la justice et la paix (CPJP), Abdoulaye Issène, rejette l’accusation d’être à l’origine de l’attaque, le dimanche 24 juin,  du site de la société d’exploitation d’uranium à Bakouma (Centre-est), ce matin au RJDH.

« La CPJP n’attaque pas les sociétés privées, les ONG et les organismes. En plus la sous-préfecture de Bakouma n’est pas dans ma zone de juridiction. Cette localité est loin de Ndélé, de Birao et de Bria », a indiqué Abdoulaye Issène, joint par le RJDH.

Les négociations se poursuivent à Bangui entre le gouvernement et la CPJP, qui est représentée par le conseiller Mahamat Zackaria. « Nous sommes donc loin de mener une quelconque exaction », a-t-il souligné.

Une bande armée non identifiée a attaqué le site de la société AREVA le dimanche 24 juin. Certaines sources ont estimé que la CPJP était à l’origine de cette attaque.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par email.

    Rejoignez 4 471 autres abonnés

  • RJDH – RCA

  • Avec le soutien de:

  • Internews

    Internews est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de supporter les médias locaux dans le monde entier pour donner aux gens les nouvelles et les informations dont ils ont besoin, la possibilité de se connecter et les moyens de faire entendre leur voix. Internews soutient financièrement le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme et il n'est pas responsable des choix éditoriaux que le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme fait en termes de contenu.
%d blogueurs aiment cette page :