Markounda : Les humanitaires ont repris les activités dans le nord-ouest du pays

Markounda, 06 juil (RJDH)–Certains humanitaires ont repris leurs activités dans le nord de la République centrafricaine après l’incursion de bandes armées non identifiées, dans la semaine du 15 au 20 juin.

« Nous avons repris les activités, mais nous ne travaillons que de 8h à 13h», a précisé un agent d’une ONG humanitaire présente à Markounda, contacté par le RJDH.

Un responsable de Caritas International a affirmé que les activités de cette structure ont également repris dans toute la zone depuis le lundi 2 juillet.

« La région est accessible à la circulation des humanitaires pour l’instant, mais nous insistons sur la prudence qui doit être de mise pour ceux qui veulent se rendre sur l’axe Bocaranga-Markounda », a fait savoir une autorité proche du ministère de la Défense.

D’après les informations, les hommes armés qui ont attaqué le nord-ouest ont traversé les villages de Maïkikoulou, Markounda, Bodjomo, Boguila, Beboura et Bocaranga. Les habitants de certains villages se sont déplacés vers la ville de Paoua pour des raisons de sécurité.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par email.

    Rejoignez 4 474 autres abonnés

  • RJDH – RCA

  • Avec le soutien de:

  • Internews

    Internews est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de supporter les médias locaux dans le monde entier pour donner aux gens les nouvelles et les informations dont ils ont besoin, la possibilité de se connecter et les moyens de faire entendre leur voix. Internews soutient financièrement le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme et il n'est pas responsable des choix éditoriaux que le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme fait en termes de contenu.
%d blogueurs aiment cette page :