Kaga-Bandoro : Unicef analyse les activités sanitaires à Kaga-Bandoro

Kaga-Bandoro, le 18 juillet 2012 (RJDH) – Le chef du sous-bureau de l’UNICEF a organisé, les 17 et 18 juillet, une réunion d’analyse et de synthèse des activités sanitaires pour le personnel de la santé et les autorités de la sous-préfecture de Kaga-Bandoro (centre-nord).

« Nous avons la charge d’offrir des soins de santé primaire pour  mieux déceler les conditions sanitaires que traverse la population. Notre implication dans ce processus de lutte contre les maladies nous permettra de sauver les habitants des deux sous-préfectures, soit celles de Kaga-Bandoro et de Mbré », a indiqué le docteur Emmanuel Titizé, chef du sous-bureau de l’UNICEF de Kaga-Bandoro.

Cette réunion vise à faire le bilan et l’analyse des activités réalisées par 27 formations sanitaires de la préfecture de la Nana- Gribizi, du début de l’année 2011 jusqu’au 1er semestre 2012.

La réunion s’inscrit dans le cadre du projet des stratégies africaines de survie de l’enfant, appuyé par l’UNICEF pour une somme d’environ 32 000 000 FCFA.

Selon les analyses, la préfecture de la Nana-Gribizi (qui comprend les deux sous-préfectures) présente un rapport favorable pour un début de projet.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par email.

    Rejoignez 4 467 autres abonnés

  • RJDH – RCA

  • Avec le soutien de:

  • Internews

    Internews est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de supporter les médias locaux dans le monde entier pour donner aux gens les nouvelles et les informations dont ils ont besoin, la possibilité de se connecter et les moyens de faire entendre leur voix. Internews soutient financièrement le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme et il n'est pas responsable des choix éditoriaux que le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme fait en termes de contenu.
%d blogueurs aiment cette page :