Bangui : Les habitants des villes de Sikékédi et de Mélé reçoivent une aide alimentaire

Bangui, 6 septembre 2012 (RJDH) – Une dizaine de  tonnes de nourritures sont en cours de distribution,  ce jeudi, à la population des villes de Sikékédi et de Mélé (nord-est), affectée par la crise alimentaire. L’information a été confirmée par  Moïse Konaté,  du Programme alimentaire mondial (PAM) à Bangui.

Selon lui, « environ 500 personnes vont bénéficier ce jour de la distribution de ces vivres ». Il a souligné que compte tenu de la dégradation des routes dans la région de Mélé, les habitants de cette ville viendront à Sikékédi pour recevoir les vivres.

Moïse Konaté précise que depuis le déroulement des opérations, le mardi 21 août, 184 tonnes de vivres sont déjà distribués à environ 6200 personnes. Les opérations devraient prendre fin le 15 août prochain.

La distribution des  vivres se déroule en  collaboration avec des  structures humanitaires comme le PAM, International Médical Corps et Triangle génération humanitaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par email.

    Rejoignez 4 472 autres abonnés

  • RJDH – RCA

  • Avec le soutien de:

  • Internews

    Internews est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de supporter les médias locaux dans le monde entier pour donner aux gens les nouvelles et les informations dont ils ont besoin, la possibilité de se connecter et les moyens de faire entendre leur voix. Internews soutient financièrement le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme et il n'est pas responsable des choix éditoriaux que le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme fait en termes de contenu.
%d blogueurs aiment cette page :