Bangui : Joseph Kony ne serait plus sur le territoire centrafricain

Bangui, 14 sept. (RJDH)–Le chef de la rébellion ougandaise de l’Armée de résistance du seigneur (LRA), Joseph Kony, ne serait plus dans le sud-est de la République centrafricaine. L’information a été livrée hier par Francisco Caetano José Madeira, envoyé spécial de l’Union Africaine sur la question de la LRA et chef de l’Initiative de coopération régionale contre cette rébellion.

 Lors d’une conférence de presse qu’il a animée jeudi à Bangui, il a fait savoir que d’après des informations de sources  militaires datant de moins de 15 jours, « Joseph Kony serait au Sud-Soudan dans la région frontalière avec la République centrafricaine. Mais ces gens ont la capacité de marcher plus de 50 kilomètres par jour. Ce qui rend difficile leur localisation exacte ».

Durant les mois passés, les informations faisaient état de la présence de Joseph Kony dans le sud-est de la République centrafricaine avec quelques uns de ses lieutenants.

Par ailleurs, la présence du n°3 de la LRA, le général Dominic Ongwen est confirmée dans le sud-est du  pays.  La force de l’Union Africaine est en train d’être mise en place pour combattre cette rébellion.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par email.

    Rejoignez 4 463 autres abonnés

  • RJDH – RCA

  • Avec le soutien de:

  • Internews

    Internews est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de supporter les médias locaux dans le monde entier pour donner aux gens les nouvelles et les informations dont ils ont besoin, la possibilité de se connecter et les moyens de faire entendre leur voix. Internews soutient financièrement le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme et il n'est pas responsable des choix éditoriaux que le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme fait en termes de contenu.
%d blogueurs aiment cette page :