Bozoum : 3 ans d’emprisonnement pour une autorité communale accusée de braquage à main armée

Le maire de la commune de Dirvambalé localité située à 45 Kilomètres de la ville de Bozoum(Nord), Christian Hilaire Béhouane, a été condamné,  le jeudi 2 novembre, à trois ans d’emprisonnement pour braquage à main armée, par le tribunal de la grande instance.

D’après les faits qui lui sont reprochés, l’autorité communale en complicité avec une dizaine de jeunes constitués en autodéfense,  ont agressé un éleveur peulh dans la nuit du 12 octobre dernier. Ils lui ont soutiré une somme de  470 000 FCFA.

Suite à une plainte déposée par la victime,  le tribunal de grande instance de la ville de Bozoum a condamné l’accusé à trois ans d’emprisonnement, il est tenu de rembourser la somme extorquée avec un dommage intérêt d’un million de FCFA.

Par ailleurs les complices dans cette affaire sont condamnés à  cinq ans d’emprisonnement ferme et le payement d’une amande de 102 000 FCFA à la victime.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par email.

    Rejoignez 4 463 autres abonnés

  • RJDH – RCA

  • Avec le soutien de:

  • Internews

    Internews est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de supporter les médias locaux dans le monde entier pour donner aux gens les nouvelles et les informations dont ils ont besoin, la possibilité de se connecter et les moyens de faire entendre leur voix. Internews soutient financièrement le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme et il n'est pas responsable des choix éditoriaux que le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme fait en termes de contenu.
%d blogueurs aiment cette page :