Batangafo : Un comité de gestion des crises entre agriculteurs et éleveurs mis en place

Batangafo, 5 novembre 2012 (RJDH) – Un comité chargé de la prévention et de la gestion des crises entre les agriculteurs et les éleveurs de la ville de Batangafo (nord) a été mis en place, le samedi 3 septembre. C’est un comité mixte composé d’éleveurs et d’agriculteurs, en prélude à l’arrivée de la saison sèche où les problèmes se multiplient entre les deux communautés.

L’équipe est composée de huit  membres issus équitablement des deux camps, ce comité a été mis en place en présence des autorités administratives de la localité, lors d’une assemblée générale, le sous préfet de Batangafo, Edmond Sako, a demandé à ces leaders de se mettre automatiquement au travail, afin de résoudre définitivement les problèmes entre éleveurs et agriculteurs.

Il ne se passe jamais une saison sèche sans un problème entre éleveurs et agriculteurs. Ces derniers accusent les premiers d’avoir détruire leurs champs avec leurs troupeaux de bœufs. Ces problèmes se soldent souvent par des cas de mort d’homme.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par email.

    Rejoignez 4 463 autres abonnés

  • RJDH – RCA

  • Avec le soutien de:

  • Internews

    Internews est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de supporter les médias locaux dans le monde entier pour donner aux gens les nouvelles et les informations dont ils ont besoin, la possibilité de se connecter et les moyens de faire entendre leur voix. Internews soutient financièrement le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme et il n'est pas responsable des choix éditoriaux que le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme fait en termes de contenu.
%d blogueurs aiment cette page :