Birao : Difficile d’assurer des soins de santé à l’hôpital

Birao, 7 novembre 2012 (RJDH) – L’hôpital de préfectoral de la ville de Birao (extrême nord-est) a des difficultés pour  assurer les soins de santé à la population. Ces difficultés sont liées à l’absence de matériels, de  médicaments et de personnel qualifié.

Selon les informations données ce mercredi par Radio Yata de Birao, l’hôpital ne dispose que d’un seul médecin, appuyé d’un groupuscule de secouristes. A cela s’ajoute l’absence de médicaments à la pharmacie de l’hôpital de la ville.

Une situation qui pousse la population à s’orienter vers l’automédication et à prendre des médicaments de rue, réputés dangereux pour la santé, selon l’Organisation mondiale de la santé.

Radio Yata précise cependant que l’International médical corps (IMC), une ONG humanitaire  qui appuie l’hôpital de Birao en médicaments et en personnel soignant, est actuellement en évaluation de ses activités. Une mission venue de Bangui évalue les trois mois d’activités menées au sein de cet hôpital. Les résultats seront présentés le jeudi 8 novembre aux autorités dans une rencontre.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par email.

    Rejoignez 4 463 autres abonnés

  • RJDH – RCA

  • Avec le soutien de:

  • Internews

    Internews est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de supporter les médias locaux dans le monde entier pour donner aux gens les nouvelles et les informations dont ils ont besoin, la possibilité de se connecter et les moyens de faire entendre leur voix. Internews soutient financièrement le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme et il n'est pas responsable des choix éditoriaux que le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme fait en termes de contenu.
%d blogueurs aiment cette page :