Kaga-Bandoro : La maison d’arrêt de la ville des Mbrés en état de dégradation avancée

Kaga-Bandoro, 7 novembre 2012 (RJDH) – La maison d’arrêt de la ville des Mbrès (Nord) risque de s’écrouler si rien n’est fait d’ici quelque temps. Le constat a été fait ce 7 novembre par le correspondant de RJDH à Kaga-Bandoro (nord), après une visite des locaux.

Le constat révèle que les murs de la maison sont fissurés, les tôles trouées, ce qui laisse suinter l’eau quand il pleut. Il y a plus de deux ans, une partie de la maison s’était écroulée à la suite d’une pluie torrentielle.

En septembre, deux personnes accusées de complicité avec un groupe de coupeurs de route avaient réussi à s’évader après avoir creusé un trou à partir des fissures sur la maison.

La situation actuelle inquiète les prisonniers qui appellent le gouvernement et les institutions compétentes à vite trouver une solution. Cette maison construite depuis 1961 abrite à ce jour plusieurs dizaines de détenus de tout genre.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par email.

    Rejoignez 4 465 autres abonnés

  • RJDH – RCA

  • Avec le soutien de:

  • Internews

    Internews est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de supporter les médias locaux dans le monde entier pour donner aux gens les nouvelles et les informations dont ils ont besoin, la possibilité de se connecter et les moyens de faire entendre leur voix. Internews soutient financièrement le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme et il n'est pas responsable des choix éditoriaux que le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme fait en termes de contenu.
%d blogueurs aiment cette page :