Bangui : Le centrafricain mange désormais au moins une fois par jour

Bangui, 8 novembre 2012 (RJDH)- Le centrafricain mange désormais au moins une fois par jour d’après le ministre de l’agriculture Fidèle Gouandjika. L’information est rendue publique ce 8 novembre au RJDH. Selon le ministre, la situation est en amélioration pour qu’à l’horizon 2020, le centrafricain ait la capacité de manger un plat copieux trois fois par jour.

La réponse du ministre est relative à la plainte de la population qui affirme ne pas manger correctement ne fusse qu’une seule fois par jour, alors que Fidèle Gouandjika avait déclaré en janvier 2009, pouvoir œuvrer pour donner la possibilité à la population de manger trois repas au quotidien.

Le ministre formule son argument à base des « témoignages de la population, des rapports d’experts et des reportages et micros-trottoirs faits par la presse ». Pour lui, « ce n’est pas vraiment suffisant pour que la population mange seulement une fois par jour. Mais nous pouvons dire que la situation se stabilise et c’est une excellente nouvelle que toute la population doit s’en réjouir ».

Dans les villes et les villages de Centrafrique, le constat est presque identique. Non seulement qu’il est difficile de trouver de quoi manger, mais les rares repas que chaque famille s’offre, n’est pas souvent de bonne qualité. Les ménages préfèrent privilégier la quantité que la qualité du repas.

Pour Fidèle Gouandjika, « le pays commence à offrir à la population des conditions favorables pour lui permettre de cultiver afin s’offrir de bonne nourriture. Il appartient à tout un chacun de travailler dur ».

Le ministre de l’agriculture a évoqué les crises militaro-politiques qu’a connus le pays comme la véritable pièce maitresse de la sous alimentation que connaisse la population centrafricaine. Pour lui « Le sol centrafricain est très propice à l’agriculture. Il suffira d’une seule décennie de stabilité pour que le pays connaisse un véritable boum de développement à cause de l’agriculture qui représente 54% du PIB du pays ».

Cette nouvelle est rendue publique alors qu’une crise alimentaire a été déclarée par la communauté humanitaire présente en République centrafricaine, dans la région de Vakaga (nord-est). La crise concerne plus de 45 000 personnes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par email.

    Rejoignez 4 465 autres abonnés

  • RJDH – RCA

  • Avec le soutien de:

  • Internews

    Internews est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de supporter les médias locaux dans le monde entier pour donner aux gens les nouvelles et les informations dont ils ont besoin, la possibilité de se connecter et les moyens de faire entendre leur voix. Internews soutient financièrement le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme et il n'est pas responsable des choix éditoriaux que le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme fait en termes de contenu.
%d blogueurs aiment cette page :