Boda : Le manque de personnel et d’infrastructure scolaire pose de problème à Boganangone

Boda, 8 novembre 2012 (RJDH)- La scolarisation des enfants dans la commune de Boganagone, localité située à 150 kilomètres de la ville de Boda (sud) pose un véritable problème.  Ce problème est  lié au manque d’enseignants qualifiés et à l’absence d’infrastructure scolaire, a fait observer le chef secteur scolaire de la localité, Eric Patric Bounguélé.

« Un peu partout dans la communes, les écoles primaires connaissent un manque cruel d’enseignants qualifiés. Les salles de classes ne sont tenues que par des maîtres-parents », a-t-il expliqué.

Eric Patric Bounguélé, a par ailleurs relevé l’absence d’un établissement scolaire dans la localité, ce qui entraine parfois la déperdition scolaire.

« Compte tenue des distances que parcourent les élèves qui sont admis au concours d’entrée en 6ème pour aller étudier soit à Boda ou Yaloké. Certains élèves abandonnent les études au profit des activités dans les chantiers d’extraction de l’or, chez les garçons et le mariage précoce pour les filles », a-t-il ajouté.

La commune de Boganagone compte plus de 30 000 habitants. C’est l’une des localités où la scolarisation est lésée au profit des activités minières.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par email.

    Rejoignez 4 465 autres abonnés

  • RJDH – RCA

  • Avec le soutien de:

  • Internews

    Internews est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de supporter les médias locaux dans le monde entier pour donner aux gens les nouvelles et les informations dont ils ont besoin, la possibilité de se connecter et les moyens de faire entendre leur voix. Internews soutient financièrement le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme et il n'est pas responsable des choix éditoriaux que le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme fait en termes de contenu.
%d blogueurs aiment cette page :