Yaloké : le manque d’infrastructures scolaires freine les activités scolaires

Yaloké, 12 novembre 2012 (RJDH) – Le village de Gaga, située à  35 kilomètres de la ville de Yaloké (sud-ouest), manque de bâtiment scolaire, ainsi les 300 élèves inscrits à l’école primaire apprennent les leçons sous des hangars, assis à même-le-sol.

Dégoto Noudjoundo, un  enseignant contractuel affecté dans la localité,  a fait savoir que malgré que les activités d’extraction de l’or, principale activité des parents et enfants dans ce village, certains enfants ont la volonté d’apprendre. Malheureusement, il n’y a pas de bâtiments pour les accueillir.

« Les enfants sont sous cet hangar qui est sans toiture. Il n’y a ni tables-bancs pour les enfants ni chaise pour nous les enseignants », a déploré Dégoto Noudjoundo.

Alexis Guézéli Béina, un ancien du village de Gaga a  fait savoir que cette école a été créée en 1988 comme une école villageoise, mais elle est restée dans cet état malgré qu’elle est reconnue par le ministère de l’Education nationale depuis 1994.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par email.

    Rejoignez 4 463 autres abonnés

  • RJDH – RCA

  • Avec le soutien de:

  • Internews

    Internews est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de supporter les médias locaux dans le monde entier pour donner aux gens les nouvelles et les informations dont ils ont besoin, la possibilité de se connecter et les moyens de faire entendre leur voix. Internews soutient financièrement le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme et il n'est pas responsable des choix éditoriaux que le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme fait en termes de contenu.
%d blogueurs aiment cette page :