Bangui : Le procès des 3 présumés auteurs de coup d’Etat reporté au 28 novembre

Bangui, 14 novembre 2012 (RJDH) – Le procès des trois personnes accusées d’atteinte à la sûreté de l’Etat qui devait se tenir ce mercredi a été renvoyé au 28 novembre. La raison de ce report est l’absence des deux avocats de deux des trois prévenus.

Il s’agit des avocats des deux centrafricains mis en cause dans cette affaire de tentative de coup d’Etat. Maître Mathias Morouba, l’avocat d’un des prévenus affirme être confiant de la justice centrafricaine. Pour lui, les accusés seront purement et simplement relâchés.

Les Centrafricains Makpagnen et Saint-Clair Vokpamapa et le tchadien Job Nendobé ont été arrêtés depuis le 9 octobre avec des armes de guerre et des matériels de communication. Les trois personnes sont alors poursuivies pour atteinte à la sûreté intérieure de l’Etat, détention illégale d’armes et de munitions de guerre, faux et usage de faux.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par email.

    Rejoignez 4 463 autres abonnés

  • RJDH – RCA

  • Avec le soutien de:

  • Internews

    Internews est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de supporter les médias locaux dans le monde entier pour donner aux gens les nouvelles et les informations dont ils ont besoin, la possibilité de se connecter et les moyens de faire entendre leur voix. Internews soutient financièrement le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme et il n'est pas responsable des choix éditoriaux que le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme fait en termes de contenu.
%d blogueurs aiment cette page :