Obo : La population détruit le portrait des leaders de la LRA affichées dans la ville

Obo, 15 novembre 2012 (RJDH) – Le portrait de Joseph Kony et ses principaux lieutenants recherchés par la Cour pénale internationale, affichées sur des panneaux pour la campagne de communication anti-Kony  par des conseillers américains basés à Obo (sud-est), ont été déchirées par la population.

Ces photos ont été affichées pour permettre à la population d’identifier ces hommes afin d’alerter les militaires en cas de leur présence dans la région. C’est depuis une semaine que cet acte a commencé. Une personne habitant proche d’un  panneau a témoigné  avoir vu à trois reprise, des victimes de la LRA de passage lapider les images affichées.

Interrogées par Radio Zéréda, la plupart des personnes répondent que toutes les informations concernant la LRA ont été livrées aux forces armées, et pourtant cette rébellion continue d’opérer dans les rayons de moins de cinq kilomètres autour de la ville. « C’est ce qui est décourageant ! », s’est indignée une des personnes interrogées.

Ces panneaux ont été installés le 23 septembre. Ils comportent aussi des numéros de téléphones  des officiers des différentes forces qui doivent être alertés.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par email.

    Rejoignez 4 463 autres abonnés

  • RJDH – RCA

  • Avec le soutien de:

  • Internews

    Internews est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de supporter les médias locaux dans le monde entier pour donner aux gens les nouvelles et les informations dont ils ont besoin, la possibilité de se connecter et les moyens de faire entendre leur voix. Internews soutient financièrement le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme et il n'est pas responsable des choix éditoriaux que le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme fait en termes de contenu.
%d blogueurs aiment cette page :