Bouar : La population sensibilisée sur la violence basée sur le genre

Bouar, 16 novembre 2012 (RJDH) – Une campagne de sensibilisation contre la violence faite à l’égard de la femme a débuté le mercredi 14 novembre dans la ville de Bouar (ouest). Cette activité est organisée par l’association des femmes juristes de Centrafrique (AFJC).

« L’objectif recherché par cette campagne est d’amener la population à prendre conscience des méfaits des violences tant physique que morale et d’amener les femmes à un changement de comportement en vu de réduire le taux de violence à l’égard des femmes», a fait savoir Nadia Carine Fornel Poutou, secrétaire générale de l’AFJC.

Selon elle, le résultat d’une enquête menée par cette structure au mois d’avril révèle que 25% des femmes subissent de violence physique, 15 % subissent de violence morale.

Cette campagne prend fin ce vendredi par une activité au centre d’écoute des femmes juristes de la localité.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par email.

    Rejoignez 4 463 autres abonnés

  • RJDH – RCA

  • Avec le soutien de:

  • Internews

    Internews est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de supporter les médias locaux dans le monde entier pour donner aux gens les nouvelles et les informations dont ils ont besoin, la possibilité de se connecter et les moyens de faire entendre leur voix. Internews soutient financièrement le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme et il n'est pas responsable des choix éditoriaux que le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme fait en termes de contenu.
%d blogueurs aiment cette page :