Bambari : La population sensibilisée à la lutte contre la tuberculose

Bambari, 17 novembre 2012 (RJDH) – Une caravane de sensibilisation  pour une implication de la population dans la lutte contre la tuberculose, sillonne depuis ce matin la ville de Bambari (centre). Elle est organisée par l’Association pour les œuvres médicales des églises en Centrafrique (ASOMESCA), sur un financement du Fonds mondial.

Symphorien Goundou,  président de l’association chrétienne qui travaille en collaboration avec l’ASOMESCA, a fait savoir que les données épidémiologiques de la tuberculose restent élevées en République Centrafricaine avec un taux de 34%. C’est pourquoi il est nécessaire de sensibiliser la population pour  qu’elle prenne conscience de l’ampleur de cette maladie et sa coexistence avec le VIH/sida.

Cette caravane intervient après une  campagne de sensibilisation contre la tuberculose, à l’intention de la communauté peulh, organisée le mardi 13 novembre, au centre de dépistage volontaire de la ville de Bambari.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par email.

    Rejoignez 4 465 autres abonnés

  • RJDH – RCA

  • Avec le soutien de:

  • Internews

    Internews est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de supporter les médias locaux dans le monde entier pour donner aux gens les nouvelles et les informations dont ils ont besoin, la possibilité de se connecter et les moyens de faire entendre leur voix. Internews soutient financièrement le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme et il n'est pas responsable des choix éditoriaux que le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme fait en termes de contenu.
%d blogueurs aiment cette page :