Bangui : Des classes surchargées à cause de la grève des enseignants contractuels

Bangui, 19 novembre (RJDH)–Certains enseignants des établissements du fondamental1 de Bangui sont obligés de jumeler les classes. D’autres  sont à cheval entre deux ou trois salles de classes, pour combler le vide laissé par des enseignants contractuels qui ont suspendus leurs activités depuis deux semaines.

« Nous sommes obligés de réunir les élèves des différentes classes  selon les niveaux, parce que le nombre des enseignants titulaires n’est pas suffisant pour tenir tous les niveaux », a fait savoir le directeur adjoint de l’école Saint François B, Edouard Péré, ce lundi dans un entretien avec le RJDH.

Selon lui, cette stratégie permet d’occuper les élèves pendant quelques heures. Cela leur permet de garder le rythme des études qu’ils ont pris depuis le début d’année. De ce fait, le Cours élémentaire niveau1 qui a  trois sections temporairement fondu et mis sous la responsabilité d’un seul enseignant, d’où la surcharge.

Cette situation est identique à celle de l’école des 36 villas B. « nous n’avons pas interrompu nos activités. La direction est contrainte de jumeler les classes pour que les enseignants titulaires disponibles puissent leur dispenser les cours », a expliqué Galbert Dérant, directeur de cet établissement.

« La situation est déplorable. Nous faisons ce sacrifice en attendant que le gouvernement et le collectif des enseignants contractuels trouvent un terrain d’entente. Mais la qualité des enseignements ne sera pas bonne, parce que l’effectif pléthorique des élèves ne donne pas un bon climat de travail. En plus, les enseignements ne durent que deux ou trois heures dans la journée », a témoigné une institutrice sous couvert de l’anonymat à l’école de Gobongo.

Par contre le directeur de l’école Notre Dame garçon a indiqué que quelques enseignants contractuels de son établissement ont manifesté leur volonté de reprendre les activités.

A Bangui comme en province, les enseignements primaires sont perturbés depuis deux semaines par la grève des enseignants contractuels. Ceux-ci revendiquent le payement de leurs indemnités et leur intégration dans la fonction publique.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par email.

    Rejoignez 4 463 autres abonnés

  • RJDH – RCA

  • Avec le soutien de:

  • Internews

    Internews est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de supporter les médias locaux dans le monde entier pour donner aux gens les nouvelles et les informations dont ils ont besoin, la possibilité de se connecter et les moyens de faire entendre leur voix. Internews soutient financièrement le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme et il n'est pas responsable des choix éditoriaux que le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme fait en termes de contenu.
%d blogueurs aiment cette page :