Obo : La population refuse de consommer l’eau d’un forage après la découverte d’un ver

Obo, 20 novembre (RJDH)–Les habitants du quartier  Abouna à Obo (sud-est) refusent de consommer l’eau  de l’unique forage qui alimente cette partie de la ville, à cause de la découverte d’un ver aquatique d’environ 20 centimètres de long et de couleur blanche dans l’eau. Ce ver a été retrouvé le samedi 17 novembre.

 Après le découverte de ce ver, le forage a été fermé pendant trois jours avant d’être ré-ouvert sur conseil du chargé d’assainissement et d’hygiène de la ville, Abel Goutia. Selon lui, la présence de ce ver est due au manque d’hygiène autour du forage.

Malgré cette explication, la population, prise de peur, refuse toujours de consommer cette eau et préfère parcourir des distances pour s’approvisionner en eau potable. Certaines personnes utilisent même de l’eau de source, parfois mal entretenue, pour des activités domestiques.

Le docteur Romaric Zarambaud, médecin chef de l’hôpital d’Obo, a annoncé que le ver dont il s’agit sera envoyé au laboratoire de l’Institut Pasteur à Bangui pour des  analyses.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par email.

    Rejoignez 4 465 autres abonnés

  • RJDH – RCA

  • Avec le soutien de:

  • Internews

    Internews est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de supporter les médias locaux dans le monde entier pour donner aux gens les nouvelles et les informations dont ils ont besoin, la possibilité de se connecter et les moyens de faire entendre leur voix. Internews soutient financièrement le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme et il n'est pas responsable des choix éditoriaux que le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme fait en termes de contenu.
%d blogueurs aiment cette page :