Obo : De la nourriture pour les établissements scolaires

Obo, 6 décembre (RJDH)–Les élèves et les enseignants des huit établissements scolaires de  la ville d’Obo (sud-est) ont reçu des vivres, ce jeudi, de la part du Programme alimentaire (PAM), en partenariat avec l’ONG internationale Coopi. Ces vivres sont constitués de la  farine de maïs,  de haricot, d’huile et du sel de cuisine.

Le chef de projet Coopi, Mario Polverari, a fait savoir que cette aide  va  permettre de maintenir et augmenter la participation scolaire dans les zones affectées par l’Armée de résistance du seigneur (LRA) de Joseph Kony.

Un élève  bénéficiera par jour de 30 grammes  de farine, 15 grammes  d’huile et 3 grammes de sel. Les établissements concernés sont les écoles préfectorales centre 1  et 2 et celles des déplacés de Gougbéré, Bambito, Kubu,  Ligoua,  Nguilinguili et Kuruko.

La distribution des vivres sera suivie d’une évaluation en vue de connaître le nombre exact des élèves et des enseignants des huit établissements. La 1ère phase de cette  distribution va couvrir une durée de 40 jours.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par email.

    Rejoignez 4 463 autres abonnés

  • RJDH – RCA

  • Avec le soutien de:

  • Internews

    Internews est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de supporter les médias locaux dans le monde entier pour donner aux gens les nouvelles et les informations dont ils ont besoin, la possibilité de se connecter et les moyens de faire entendre leur voix. Internews soutient financièrement le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme et il n'est pas responsable des choix éditoriaux que le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme fait en termes de contenu.
%d blogueurs aiment cette page :