Mbaïki/Kaga-Bandoro : Des présumées sorcières agressées par la population

Mbaïki/Kaga-Bandoro, 65 décembre (RJDH)–Trois femmes âgées d’une soixantaine ont été torturées les populations des villes de Mbaïki (sud) et de Kaga-Bandoro (nord). Celles de la ville de Kaga-Bandoro ont été accusées d’avoir envoûté un enfant âgé de neuf mois. Celle de Mbaïki est soupçonnée d’être à l’origine de la mort de son petit-fils.

Le chef d’antenne de l’ONG Conseil danois pour les réfugiés (DRC) de Mbaïki, Eloge Ibrahim, a fait savoir que la victime a reçu des blessures partout sur le corps, et qu’elle est soignée par des religieux de la localité. D’après lui, c’est la deuxième fois que cette femme est soupçonnée  sorcellerie et battue par les membres de sa propre famille.

A Kaga-Bandoro, les  deux  femmes accusées d’avoir envoûté un enfant âgé de neuf mois, ont été torturées dans la nuit de mercredi 5 à jeudi 6  décembre, par des habitants du quartier  Mbrés2 à Kaga-Bandoro (Nord).

D’après les témoignages du chef de quartier, l’enfant serait mort des suites d’anémie.

Les victimes sont actuellement à l’hôpital de la ville de Kaga-Bandoro pour des soins, à la charge du service des affaires sociales de la localité.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par email.

    Rejoignez 4 463 autres abonnés

  • RJDH – RCA

  • Avec le soutien de:

  • Internews

    Internews est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de supporter les médias locaux dans le monde entier pour donner aux gens les nouvelles et les informations dont ils ont besoin, la possibilité de se connecter et les moyens de faire entendre leur voix. Internews soutient financièrement le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme et il n'est pas responsable des choix éditoriaux que le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme fait en termes de contenu.
%d blogueurs aiment cette page :