Boali : Des jeunes luttent contre le vandalisme

Boali, 10 décembre (RJDH)–Une trentaine de jeunes du quartier Mayanga1 à Boali (sud-ouest) se sont  constitués en auto-défense pour freiner  les  actes de vandalisme et de barbarie  qui tendent à se généraliser dans la localité.

« Les habitants et la société de téléphonie mobile sont victimes de ces actes de vandalisme. Nous luttons pour que le banditisme diminue dans le quartier. Ces  jeunes  font la ronde le jour et nuit, afin d’appréhender les voleurs. Les effets  qu’ils saisissent  sont aussitôt restitués aux propriétaires », a expliqué Victorien Yangando, 1erconseiller du quartier Mayanga1.

« Ils  sont les ’’yeux ‘’ de la population et des autorités locales. Leur présence est une solution  et une preuve de sécurité pour  les habitants. Car lorsqu’ils mettent la main sur un présumé  voleur, ils le conduisent chez les notables qui à leur tour le transfèrent à la gendarmerie pour des fins d’enquêtes », a ajouté Victorien Yangando.

Cette initiative est précède celle  prise par des jeunes du quartier Bodanga, le mois de novembre dernier.

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par email.

    Rejoignez 4 463 autres abonnés

  • RJDH – RCA

  • Avec le soutien de:

  • Internews

    Internews est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de supporter les médias locaux dans le monde entier pour donner aux gens les nouvelles et les informations dont ils ont besoin, la possibilité de se connecter et les moyens de faire entendre leur voix. Internews soutient financièrement le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme et il n'est pas responsable des choix éditoriaux que le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme fait en termes de contenu.
%d blogueurs aiment cette page :