Ndélé : La ville attaquée par l’UFDR

Ndélé, 10 déc embre (RJDH)–Les habitants de la ville de Ndélé (nord-est) se sont enfuis ce matin pour trouver refuge dans la brousse,  à cause d’une attaque attribuée aux éléments du groupe armé de  l’Union des forces démocratiques pour rassemblement (UFDR), aux environs de 7 heures du matin.

D’après le témoignage de Jean-Carré Noussour, un habitant de la ville de Ndélé, la population  a été terrorisée par l’incursion des éléments de l’UFDR  qui basés  au village de Kourbou , localité à sept  Kilomètres de la ville, pour attendre le programme de Désarmement, démobilisation et réinsertion.

Ces éléments  ont fait irruption  dans la ville et ont attaqué le détachement des Forces armées centrafricaines (FACA). Mais les force régulières n’ont pas pu résister à cause de leur effectif réduit.

« Les éléments de l’UFDR ont délogé les FACA et ont récupéré un de leur  véhicule. Après, ils se sont rendus à l’hôpital préfectoral et ont pris un véhicule. La connexion téléphonique  avec la ville de Ndélé a été également perturbée durant les prmières heures de l’attaque», a témoigné Jean Carré Noussour.

La ville de Ndélé est divisée en deux. Une partie   est sous le contrôle  des éléments l’UFDR et l’autre contrôlée par les éléments du mouvement de la Convention des patriotes pour la justice et la paix.  Ce dernier groupe travaille en collaboration avec les FACA.

Pour le moment, les revendications des commanditaires de cette attaque ne sont pas connues. Il convient toutefois de rappeler que la fête du 1er décembre, date de la proclamation de la République centrafricaine, a été célébrée dans la peur,  à cause de  l’insécurité causé par la présence des hommes de Michel Mbororo (cofondateur de l’Union des forces démocratique pour le rassemblement  (UFDR), absent du pays depuis 2007 et qui ne partage l’idée de la signature de l’Accord de paix global de Libreville par le l’UFDR.

Depuis son retour au mois d’octobre, Michel Mbororo était accompagné de quelques éléments tchadiens et soudanais. Celui-ci  revendique la présidence de l’UFDR qui était dirigée présidé par  Zakaria Damane, qui a signé l’Accord de paix global avec le gouvernement, en vue de bénéficier du programme de DDR.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par email.

    Rejoignez 4 465 autres abonnés

  • RJDH – RCA

  • Avec le soutien de:

  • Internews

    Internews est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de supporter les médias locaux dans le monde entier pour donner aux gens les nouvelles et les informations dont ils ont besoin, la possibilité de se connecter et les moyens de faire entendre leur voix. Internews soutient financièrement le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme et il n'est pas responsable des choix éditoriaux que le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme fait en termes de contenu.
%d blogueurs aiment cette page :