Bangui : Plus de 800 cas d’accident de taxi-moto de janvier à décembre à l’hôpital communautaire

Bangui, 14 décembre (RJDH)–A l’hôpital communautaire de Bangui, plus de 800  cas  d’accidents de taxis-motos ont été enregistrés de janvier à décembre 2012. Parmi ces cas, plus de 120 personnes ont reçues  des fractures  et admis au service de traumatologie pour des soins. Ce bilan a été présenté,  ce vendredi, par le major de ce service,  Daniel Ngaïndiro, lors d’un entretien avec le RJDH.

« Nous avons enregistré depuis le mois de janvier 816  cas d’accidents de circulation  liés aux taxis-motos, dont 124 victimes ont reçu des fractures et hospitalisées », a précisé Daniel Ngaïndiro. Il a indiqué que ce phénomène affecte plusieurs ménages.

Il a par ailleurs déploré le fait des accidents de circulation liés au phénomène des taxis-motos entraîne beaucoup de cas d’infirmité dans la ville, et parfois de décès des victimes. « Hors si on s’en tient  au rôle que jouent ses taxi-motos, ils contribuent efficacement au désenclavement du secteur urbain », a-t-il relevé.

De son côté, le délégué des conducteurs de taxis-motos de 8ème arrondissement de Bangui, Odilon Koguitermbi, a fait observer que depuis sa prise de service à la tête de ce collectif, il a enregistré quatre cas d’accidents dont deux ont occasionné la mort de deux personnes et deux cas de fracture. Les victimes sont toutes des conducteurs de taxis-motos.

« Pour le moment, avec les membres de l’équipe, nous sensibilisons les autres conducteurs à mettre en application les textes règlements de conduite que nous avons adoptés », a-t-il dit.

Ces multiples accidents sont parfoisliés à l’ignorance des textes qui régissent ce secteur par les conducteurs, estime M. Koguitermbi. « Pour pallier ces manquements, nous demandons au ministère  en charge des transports de penser à organiser un atelier en faveur des  conducteurs sur le code de la route », a-t-il souhaité.

Le  chef service de la prévention et de la sécurité routière  au ministère des Transports, Jonas Sémo-Di-Di, a fait savoir que la mise en circulation  des taxis-motos en République  centrafricaine, est régie par deux arrêtés, qui ont été signé le 17 septembre 2010. Mais ces textes ne sont pas appliqués par les usagers qui sont les conducteurs.

« Pour corriger cette incompréhension, le département se propose de réunir tous les délégués des différentes arrondissements, d’ici la fin  du mois de décembre, pour une sensibilisation avant  d’organiser une mission  de contrôle d’ici   janvier 2013 », a-t-il  annoncé.

Selon lui, la méconnaissance du code de conduite est à l’origine de multiples cas d’accidents  de circulation. Il s’agit  du surcharge des clients, la négligence du port des casques, la non immatriculation des motos et le manque d’autorisation de transport pour entre autre.            

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par email.

    Rejoignez 4 463 autres abonnés

  • RJDH – RCA

  • Avec le soutien de:

  • Internews

    Internews est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de supporter les médias locaux dans le monde entier pour donner aux gens les nouvelles et les informations dont ils ont besoin, la possibilité de se connecter et les moyens de faire entendre leur voix. Internews soutient financièrement le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme et il n'est pas responsable des choix éditoriaux que le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme fait en termes de contenu.
%d blogueurs aiment cette page :