Ndélé : L’UFDR demeure le maître de la ville

Ndélé, 14 décembre (RJDH)–La situation reste encore tendue dans la ville de Ndélé (nord-est), après l’attaque  des éléments du groupe armé de l’Union des forces démocratiques pour le rassemblement (UFDR) sous le commandement de Michel Ndjotodia. Selon plusieurs témoignages, cette ville demeure sous le contrôle  de cette rébellion.

« On peut estimer le bilan à une dizaine de morts et plusieurs blessés  suite à l’incursion de l’UFDR le 10 décembre dernier dans la ville de Ndélé. Il n’y pas de changement, la ville est aux mains de ces hommes. La population civile s’est vidée pour se cacher aux alentours de 10 Kilomètres. Elle sort  de temps en temps pour chercher des vivres », a relaté une source toujours proche d’une structure humanitaire, évacué dans la ville de Bamingui, à 120  kilomètres de Ndélé et  joint au téléphone ce  vendredi  par le RJDH.

La même source signale qu’aucune présence des Forces armées centrafricaines (FACA) n’existe dans la ville de Ndélé, depuis le jour de cette attaque. Elles sont à quelques kilomètres de la ville en attente d’un renfort qui devait partir de Bangui. Seuls les éléments de l’UFDR contrôlent la ville et procèdent même au pillage des bases de certaines ONG humanitaires présentes.

« Les assaillants ont pris la somme d’un millions FCFA, deux téléphones satellitaires,  deux motos et un véhicule dans le parc d’ECOFONE (un projet de protection de la faune). Par ailleurs, quelque personnel du Comité international de Croix-Rouge (CICR) et de MSF (Médecins sans frontières) sont présents dans  leur site », a précisé la même source.

Cette information est confirmée par un communiqué de presse de MSF dont le RJDH a reçu une copie ce vendredi. Le document indique qu’ « une partie de l’équipe de MSF a été évacuée le mardi à Bangui. Mais le personnel soignant est maintenu à l’hôpital pour prendre en charge les malades ». MSF annonce avoir mis en place une clinique mobile pour faire des consultations pour les personnes déplacées aux alentours de l’aérodrome de Ndélé.

Dans un autre communiqué publié par le CICR ce matin, plusieurs personnes ont fui la ville de Ndélé après cette attaque. « Ces habitants ont quitté leurs villes et villages, alors que d’autres n’y passent pas plus de quelques heures par jour, par crainte de nouvelles violences », a dit Georgios Georgantas, chef de la délégation du CICR en République centrafricaine. Pour lui, il est primordial que les responsables de ce groupe armé laissent l’opportunité aux ONG humanitaires de venir secourir les victimes.

Si les uns se sont réfugiés dans la brousse, environ 300 personnes ont regagné le camp des éléments de la Mission de consolidation de la paix en République centrafricaine.  Ceux-ci ont reçu de l’eau potable acheminée par un véhicule  du CICR qui a également aidé à l’inhumation de dépouilles mortelles. « Nous continuons à suivre de très près l’évolution de la situation, afin de pouvoir répondre aux besoins de la population», a conclu Georgantas.

Pr ailleurs, la situation sanitaire de la population commence à se détériorer. D’après MSF, plusieurs personnes souffrent actuellement de la diarrhée et des infections respiratoires, parmi lesquels de nombreux enfants dont l’âge varie de zéro à cinq.

Du côté du Conseil national de la médiation, l’on affirme que des contacts sont en cours pour engager des discussions avec le haut commandant de l’UFDR. « Des points de rencontre ont été arrêtés, mais tout sera organisé dans les jours à venir », a indiqué une source proche cette institution et qui requis l’anonymat.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par email.

    Rejoignez 4 464 autres abonnés

  • RJDH – RCA

  • Avec le soutien de:

  • Internews

    Internews est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de supporter les médias locaux dans le monde entier pour donner aux gens les nouvelles et les informations dont ils ont besoin, la possibilité de se connecter et les moyens de faire entendre leur voix. Internews soutient financièrement le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme et il n'est pas responsable des choix éditoriaux que le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme fait en termes de contenu.
%d blogueurs aiment cette page :