Zémio : L’Union d’assistance aux orphelins de Zémio appelle à l’aide

Zémio, 17 décembre (RJDH)–Plus de 600 orphelins de la ville de Zémio (sud-est) ont des difficultés de prise en charge. La présidente de l’Union d’assistance aux orphelins de Zémio (UAOZ), une ONG nationale qui assiste ces enfants vulnérables, Gertrude Gadepa,  lance un vibrant appel aux institutions compétentes pour voler au secours de sa structure.

Les enfants que prend en charge l’UAOZ ont perdu leur parent à cause de la pandémie du VIH/Sida. D’autres ont vu leurs parents enlevés ou tués par les rebelles ougandais de l’Armée de résistance du seigneur (LRA) de Joseph Kony, qui sévissent dans la région.

Au total 642 enfants avaient été accueillis par l’UAOZ et placés dans des familles d’accueil. L’ONG appuie alors ces familles en nourriture et s’occupe de la santé et de la scolarisation  de ces enfants.

« Nous étions appuyés par des institutions nationales qui nous donnaient des fournitures scolaires pour les enfants. Certaines ONG nous donnaient également de l’argent pour assurer les frais de scolarité de ces orphelins et leur préparer à manger », a expliqué Gertrude Gadepa.

Mais tous ces appuis ont été suspendus, d’où la difficulté de poursuivre cette action en faveur de ces enfants. « Le Comité national de lutte contre le sida, qui fut notre principal partenaire, s’est vu retirer le mandat d’assistance aux ONG d’aide aux orphelins du sida par le gouvernement. Du coup, nous nous sommes retrouvés comme des orphelins », a-t-elle déploré.

« Nous ne savons toujours pas. A chaque fois, on nous signale que notre dossier est recevable, mais nous ne recevons aucun financement », a-t-elle martelé, expliquant que de multiples propositions ont été soumises à des structures nationales et internationales, mais que rien n’est fait depuis plusieurs mois.

Pour faire tourner les activités de son ONG, Gertrude Gadepa, femme d’affaires, est obligée de sortir ses propres fonds pour payer des redevances scolaires,  acheter des fournitures et d’offrir de la nourriture aux orphelins.

« Je fais cela parce que je sais que personne ne le ferait à ma place. Ces enfants sont des innocents. Leurs parents sont morts, donc il n’y a plus personne pour leur venir en aide. C’est de notre devoir de les assister, et on ne sait pas ce que l’avenir peut réserver pour eux », a indiqué la présidente de l’UAOZ.

Pour cette année scolaire, 250 orphelins ont été scolarisés par l’ONG. « Faute de moyen, nous avons priorisé les orphelins de père et de mère. C’est un particulier qui nous a donné une somme de 50 000 FCFA pour procéder à cela », a fait savoir Gertrude Gadepa.

Le véritable problème de l’ONG UAOZ est le manque d’argent pour financer ses activités. « Nous voulons nous occuper de ces enfants, assurer leur scolarisation, leur santé et leur apprendre des activités génératrices de revenu, pour ceux qui n’ont pas été à l’école, et leur donner une protection, mais nous sommes dépourvus de moyens financiers», s’est-elle plainte.

Par ailleurs, la présidente de cette structure a également projeté d’ouvrir un orphelinat. Car, selon elle, la plupart des enfants placés dans des familles d’accueil, sont de temps en temps victimes de discrimination.

C’est pourquoi, « nous demandons aux ONG nationales et internationales, les Ambassades de France, des Etats-Unis, l’Union européenne, etc., de nous venir en aide, car la situation de ces enfants est alarmante », a-t-elle lancé.

RJDH

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par email.

    Rejoignez 4 465 autres abonnés

  • RJDH – RCA

  • Avec le soutien de:

  • Internews

    Internews est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de supporter les médias locaux dans le monde entier pour donner aux gens les nouvelles et les informations dont ils ont besoin, la possibilité de se connecter et les moyens de faire entendre leur voix. Internews soutient financièrement le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme et il n'est pas responsable des choix éditoriaux que le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme fait en termes de contenu.
%d blogueurs aiment cette page :