Kabo: La ville attaquée par des hommes armés

Kabo, 19 décembre (RJDH)–Une bande armée dont l’identité demeure inconnue a attaqué la ville de Kabo (nord), tôt ce mercredi, mettant la population en débandade. Ces hommes armés ont attaqué  la base des éléments des Forces armées centrafricaines (FACA) et récupéré des armes et des véhicules avant de se retirer vers la sortie nord de la ville.

« C’était aux environs de quatre heures du matin  que la ville a été envahie par des hommes armés.  Ils sont venus sur des chevaux et des motos. Ils ont ouvert le feu sur les FACA basés à Kabo. Après quelques moments d’échange de tirs,  les éléments de la force régulière se sont enfuis, ainsi que la population», a témoigné un habitant de Kabo, depuis sa cachette.

Un religieux  de la localité a fait savoir que le  chef du bureau de la douane de Kabo a été enlevé par ces hommes. Dans le mouvement, ces hommes ont demandé à la population de ne pas avoir peur.

Selon la même source, en se retirant de la ville, les assaillants ont pris la direction de la ville de Batangafo. Où ils ont emportés des bœufs des habitants. Le bilan de cette attaque n’est pas encore connu.

A Batangafo,  certaines personnes admises à  l’hôpital  ont été relâchées sur instruction du superviseur local, pour des mesures de sécurité.

« Nous avons appris que les rebelles qui ont attaqué Kabo ce matin se dirigent vers Batangafo ; ils seraient à 25 kilomètres de la ville. Les éléments des FACA qui sont basés dans la ville ont pris des dispositions. Ils se sont déplacés  à deux kilomètres de la ville », a fait savoir un habitant de Batangafo. Plusieurs personnes attribuent cette attaque aux éléments du Front démocratique du peuple centrafricain (FDPC) d’Abdoulaye Miskine, un proche de l’ancien et défunt président Ange Félix Patassé.

Pendant ce temps, la ville de Mbrés  (Centre-nord) est occupée mardi 18 décembre, en fin d’après  midi, par des hommes de coalition des  groupes  rebelles  ‘’Séléka’’ ou  alliance, après l’attaque de la ville de Bria (centre).

D’après le témoignage des habitants de cette localité qui ont pris la fuite pour trouver refuge dans la  ville de Kaga-Bandoro, localité située à 90 kilomètres de Mbrés, c’est vers 15 heures que les rebelles ont envahi la ville. Selon une source  humanitaire, sept éléments des Forces  armées centrafricaines ont été  blessés et sont actuellement au centre de santé de  Dékoa (centre-nord).

«  La population est sur ses gardes et se demande de quel côté les assaillants viendraient. Certaines personnes commencent à se réfugier dans des champs.  Les agents de l’Etat  ont  décidé de fermer  les portes des bureaux administratifs aux environs de  11 heures pour rejoindre leurs familles », a constaté le correspondant du RJDH à Kaga-Bandoro.

Face à cette situation d’insécurité qui perdure dans le nord-est et le centre du pays, le Conseil inter organisation non gouvernementale en Centrafrique (CIONCA) a, dans un communiqué publié ce mercredi 19,   «  condamné avec  plus grande fermeté la violence d’où qu’elle vienne  ainsi qu’avec la remise en cause de l’ordre républicain, et demande la cessation immédiate des hostilités et des  violations des droits humains ».

CIONCA exhorte tous les acteurs  concernés par cette crise de  promouvoir le dialogue dans le strict respect de l’unité nationale,  et demande  la tenue urgente de la réunion du comité de suivi des accords de Libreville ainsi que  la libération sans condition des otages.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par email.

    Rejoignez 4 463 autres abonnés

  • RJDH – RCA

  • Avec le soutien de:

  • Internews

    Internews est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de supporter les médias locaux dans le monde entier pour donner aux gens les nouvelles et les informations dont ils ont besoin, la possibilité de se connecter et les moyens de faire entendre leur voix. Internews soutient financièrement le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme et il n'est pas responsable des choix éditoriaux que le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme fait en termes de contenu.
%d blogueurs aiment cette page :