Bouar : La société civile sensibilisée à la lutte contre le VIH/sida

Bouar, 21 décembre 2012 (RJDH) – La société civile a été entretenue, le jeudi 20 décembre, sur la communication comme moyen d’atteindre les objectifs mondiaux, à savoir zéro décès lié au VIH/sida, zéro stigmatisation, zéro nouvelle  infection, d’ici à 2015.

Le directeur de communication du ministère de la santé, le Docteur Modeste Hoza, a fait savoir que la communication est le seul moyen qui permet d’atteindre le niveau de performance national dans ce domaine.

De ce fait, « la formation vise à outiller les participants sur les généralités de la communication, la communication interpersonnelle, le rôle d’un animateur et les techniques d’organisation d’une causerie éducative », a-t-il dit.

Cette rencontre a regroupé les ONG, les associations et les pairs-éducateurs. Cet atelier sera poursuivi dans les prochains jours dans les préfectures de la  Mambéré-Kadéi  et  l’Ouham- Péndé.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour suivre ce blog et recevoir les notifications de nouveaux messages par email.

    Rejoignez 4 463 autres abonnés

  • RJDH – RCA

  • Avec le soutien de:

  • Internews

    Internews est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de supporter les médias locaux dans le monde entier pour donner aux gens les nouvelles et les informations dont ils ont besoin, la possibilité de se connecter et les moyens de faire entendre leur voix. Internews soutient financièrement le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme et il n'est pas responsable des choix éditoriaux que le Réseau des journalistes pour les Droits de l'homme fait en termes de contenu.
%d blogueurs aiment cette page :